Les "Royal News" ont pour objectif de vous informer des dernières actualités publiées sur les Familles Royales du Gotha. Les articles cités ici sont soit des extraits d'articles de presse, parus sur différents sites on-line, dont la source est mentionnée et que pouvez lire en intégralité en cliquant sur le lien, soit des informations fournies par les différents services de presse des Maisons Royales et que Stéphane Bern a synthétisées, traduites ou réécrites en citant ses sources.

Septembre 2017

Décembre 2016

La reine Paola de Belgique hospitalisée pour une fracture vertébrale après une chute 29/12/2016

33ea53d81df3f13ec0e4cbd548fd61b8-1482945863.jpg
La reine Paola a été hospitalisée mercredi 28 décembre 2016 aux Cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles après "une chute ayant occassionné une fracture vertébrale", a indiqué le Palais dans un court communiqué. "Fort heureusement, le traumatisme n'a pas occasionné de complication neurologique, mais sa majesté la reine Paola devra bénéficier d'une rééducation de plusieurs mois", ont précisé le Palais et les Cliniques Saint-Luc.Agée de 79 ans, la reine Paola a déjà dû affronter des problèmes de santé: en septembre 2015, elle avait été contrainte de respecter une "période de repos total".Le Palais royal avait alors annoncé qu'elle souffrait d'une arythmie cardiaque.Née le 11 septembre 1937 en Italie, Paola est la sixième reine des Belges. Son époux, Albert II, 81 ans, a régné de 1993 à 2013, année de son abdication en faveur de son fils aîné Philippe. Paola a conservé le titre de reine.Dans son communiqué, lePalais royal indique :"Suite à une chute ayant occasionné une fracture vertébrale, Sa Majesté la Reine Paola a été hospitalisée aux Cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles. Fort heureusement, le traumatisme n'a pas occasionné de complication neurologique, mais Sa Majesté la Reine Paola devra bénéficier d'une rééducation de plusieurs mois".

Source : La Libre Belgique

Le prince de Galles s'inquiète à la radio BBC 4 de la montée des populismes 23/12/2016

0e7d6dcda66ff7c702d5d9203bce272a4a5749fd.jpg
Le prince Charles s'est inquiété de la montée du populisme et des persécutions contre les minorités religieuses, qui lui rappellent "les sombres heures des années 1930", sur la BBC Radio 4 jeudi matin 22 décembre 2016.Dans ce message enregistré, l'héritier du trône britannique plaide pour l'accueil des personnes qui fuient les persécutions et critique le sort qui leur est réservé."Leur souffrance ne s'arrête pas à leur arrivée dans le pays étranger où ils cherchent refuge. Nous constatons une montée des groupes populistes à travers le monde qui se montrent de plus en plus agressifs contre ceux qui adhèrent à une religion minoritaire. Tout cela est profondément choquant et fait écho aux sombres heures des années 1930", a-t-il dit.Soulignant que "la génération de (ses) parents a lutté et est morte en se battant contre l'intolérance, un extrémisme monstrueux et une tentative inhumaine d'exterminer la population juive d'Europe", il a estimé que les persécutions religieuses auxquelles on assiste "près de 70 ans plus tard (...) dépassent l'entendement"."Nous devons à ceux qui ont souffert et sont morts de manière si horrible de ne pas répéter les erreurs du passé", a-t-il ajouté.Ces persécutions ne concernent par uniquement les chrétiens qui fuient "les régions troublées du Moyen Orient", a encore ajouté le prince Charles, mais aussi "les Yazidis, les juifs, les Ahmadis, les Baha'is et de nombreuses autres minorités religieuses".A l'approche de Noël, il a rappelé que la famille de Jésus avait fui les persécutions et souligné que le prophète Mahomet avait quitté la Mecque pour Médine, en quête de liberté religieuse pour lui et ses fidèles.

Source : AFP

Novembre 2016

<  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19  >