Les "Royal News" ont pour objectif de vous informer des dernières actualités publiées sur les Familles Royales du Gotha. Les articles cités ici sont soit des extraits d'articles de presse, parus sur différents sites on-line, dont la source est mentionnée et que pouvez lire en intégralité en cliquant sur le lien, soit des informations fournies par les différents services de presse des Maisons Royales et que Stéphane Bern a synthétisées, traduites ou réécrites en citant ses sources.

Septembre 2017

Le prince Carl-Philip et la princesse Sofia de Suède parents d'un second petit garçon 31/08/2017

le-prince-carl-philip-et-son-epouse-sofia-de-suede-posent-avec-leur-premier-enfant-alexander_0.jpg
La famille royale de Suède s'agrandit. La princesse Sofia et le prince Carl Philip viennent en effet d'accueillir leur deuxième enfant , un petit garçon né le 31 août 2017. Une arrivée prématurée puisque le nourrisson ne devait pas voir le jour avant la mi-septembre. C'est Carl Philip lui-même qui a annoncé la nouvelle à la presse, avant la publication d'un communiqué officiel de la cour royale.Selon les informations données par la famille royale, le petit garçon est né à 11h24 à l'hôpital de Danderyd (Stockholm). «La mère et l'enfant se portent bien», affirme le communiqué, en indiquant que le nouveau-né pèse 3,4 kilos et mesure 49 centimètres. Le prénom et le titre de noblesse de l'enfant seront révélés le 4 septembre, par le roi Carl XVI Gustaf, lors d'une réunion du gouvernement.La princesse Sofia et le prince Carl Philip sont déjà parents d'un petit Alexander, né le 19 avril 2016, soit moins d'un an après le mariage du couple princier le 13 juin 2015. La deuxième grossesse avait été annoncée en mars. À ce jour, le nourrisson est le sixième petit-enfant de la reine et du roi de Suède. Reste que les deux fils de Carl Philip sont très loin d'accéder au trône un jour, leur père n'étant que quatrième dans l'ordre de succession.


Les Grands-Ducs de Luxembourg accueillent le Président de la République française Emmanuel Macron en visite de travail à Luxembourg 30/08/2017

Pour cette première visite qui n'aura duré que quelques heures sur le sol luxembourgeois, le président de la République française, Emmanuel Macron, a effectué mardi une visite de travail au Grand-Duché, accompagné de son épouse Brigitte. L'avion présidentiel s'est posé à l'aéroport du Findel en fin d'après-midi. A sa descente d'avion, le président Macron a été accueilli par le Premier ministre, Xavier Bettel, le chef de cabinet du grand-duc Henri, Michel Heintz, le chef du protocole du gouvernement, Paul Schmit, et l'ambassadeur de la République française au Luxembourg, Bruno Perdu.Arrivée un peu plus tôt en toute discrétion, Brigitte Macron a pu profiter d'un moment de détente à la découverte de la capitale, lors d'une promenade privée au centre-ville, notamment sur la corniche, avec le mari de Xavier Bettel, Gauthier Destenay, ainsi que la compagne du Premier ministre belge Charles Michel, Amélie Derbaudrenghien. En fin de journée, le couple Macron s'est retrouvé au centre-ville pour se rendre ensemble à pied au palais grand-ducal devant lequel plus de 200 personnes les attendaient.
Emmanuel et Brigitte Macron ont été acclamés par la foule. Chacun de son côté a distribué avec plaisir poignées de main et selfies durant de longues minutes. La Première dame a même reçu un bouquet de fleur d'une admiratrice.Ils ont ensuite été reçus par le Grand-Duc et la Grande-Duchesse dans le Salon des rois du palais et ont posé pour une photo officielle.Le président français a alors pris la direction du château de Senningen pour un entretien en tête-à-tête avec Xavier Bettel, tandis que Brigitte Macron a pris part au programme culturel proposé aux conjoints: le groupe a visité le centre culturel Neimënster et le MUDAM en compagnie de la Grande-Duchesse.A Senningen, Xavier Bettel et Emmanuel Macron se sont donc vus en entretien avant d'accueillir le Premier ministre belge, Charles Michel, pour une réunion trilatérale cette fois.Les trois hommes se sont longuement promenés dans le parc du château.Selon Xavier Bettel, le but de cette entrevue trilatérale était de contribuer à "redynamiser" l’Union européenne et d'avoir un échange de vues sur les points qui sont au centre de l'intérêt des citoyens, notamment la lutte contre le terrorisme, le renforcement de l'Europe sociale et le marché digital.Au terme de leur entrevue, le président français et les Premiers ministres ont rencontré la presse pour évoquer notamment des sujets de politique européenne.Xavier Bettel a d'abord affirmé son soutien à Emmanuel Macron dans sa lutte contre le dumping social, "pour un marché interne équitable."Concernant la mise en place d'une Europe à plusieurs vitesses, le Premier ministre a expliqué qu'elle existait déjà, à travers Schengen ou encore la zone euro, et qu'on "ne devait pas "être bloqué".Sur la centrale de Cattenom, Xavier Bettel a convenu avec le président Macron que "c'est une discussion qui doit avoir lieu à notre niveau" et a plaidé pour "une communication directe" entre eux sur ce sujet.Le Premier ministre a aussi rappelé que son gouvernement est prêt à contribuer financièrement à la mise en place d'un parc d'énergies renouvelables en cas de fermeture de la centrale.Dans sa déclaration, le président Macron a souligné que les liens entre le Luxembourg et la France sont "des liens du quotidien": il a ainsi évoqué des "talents français" présents au Grand-Duché et l'importance des travailleurs frontaliers qui trouvent un travail et un salaire côté luxembourgeois.La journée a été clôturée par un dîner privé, offert par le Premier ministre Xavier Bettel, en l'honneur du président Macron et du Premier ministre Michel.

Source: Lux Wort

Les princes William et Harry de Galles rendent hommage à leur mère, la princesse Diana, à la veille du 20ème anniversaire de sa disparition 30/08/2017

Vingt ans après sa mort, les fils de Diana ont rendu mercredi 30 août 2017 un magnifique hommage à leur mère, dont ils veulent préserver l'héritage, tandis que les bouquets de fleurs s'accumulaient devant l'ancienne résidence londonienne de la «princesse des coeurs». Alors que les médias ont multiplié émissions et dossiers sur la toujours très populaire princesse de Galles, Harry, William et sa femme Kate ont visité sous une pluie battante et dans l'intimité, en début d'après-midi, le jardin blanc éphémère créé à sa mémoire au palais de Kensington, où elle résidait à Londres. Une heure durant, le trio s'est fait expliquer l'agencement des lieux où prédominent des fleurs blanches, spécialement plantées pour rendre hommage à celle qui, devenue icône, était affectueusement surnommée Lady Di. Les princes sont ensuite allés voir les dizaines de bouquets de fleurs déposés par des passants à quelques dizaines de mètres de là, devant les grilles du palais londonien. Harry a reçu de l'un d'eux des fleurs qu'il a posées parmi les autres, au milieu des messages, photos et bougies.Soucieux de perpétuer l'engagement de leur mère, William et Harry devaient également rencontrer dans l'après-midi des représentants d'organisations caritatives qu'elle soutenait, loin des paillettes du concert géant qu'ils avaient monté à Londres pour marquer le dixième anniversaire de sa disparition.«Cet engagement permettra aux princes de rendre hommage à la vie et à l'oeuvre de leur mère», a expliqué un porte-parole du palais de Kensington. «Ensemble, ils réfléchiront aux importantes réalisations de la princesse ainsi qu'à son héritage, qui continue de résonner auprès de nombreuses personnes aujourd'hui».Aucun engagement officiel n'est prévu le 31 août, jour où Diana avait perdu la vie à 36 ans, dans un accident de voiture à Paris.Pour ancrer durablement le souvenir de leur mère, William et Harry ont commandé une statue à son effigie qui sera érigée ultérieurement - peut-être avant la fin de l'année - dans les jardins de Kensington. C'est cette démarche de mémoire qui les a poussés à briser des années de silence pour parler d'elle pour la première fois à coeur ouvert, dans un documentaire de la chaîne de télévision britannique ITV. «Pour Harry et moi, il est extrêmement important de célébrer sa vie», y a dit William, 35 ans.Les deux princes, qui ont remplacé leur mère sous le feu des projecteurs et à la une des tabloïds, ont aussi repris le flambeau de ses engagements officiels, de la lutte contre les mines antipersonnel à la défense des sans-abri en passant par la sensibilisation aux problèmes de santé mentale.«Je veux essayer de combler les trous que ma mère a laissés. C'est de cela qu'il s'agit pour nous: essayer de faire bouger les choses, pour la rendre fière de nous«, a expliqué Harry, 32 ans, dans documentaire de la BBC intitulé «Diana, 7 jours».

La famille royale danoise réunie pour les 18 ans du prince Nicolaï de Danemark 29/08/2017

Le prince Nikolai de Danemark, fils du prince Joachim de Danemark et ainé des petits-enfants du couple royal, a célébré lundi 28 août son 18ème anniversaire à bord du yacht royal Dannebrog à l'invitation de sa grand-mère, la reine Margrethe II, 77 ans. A l'exception du prince héritier Frederick, son oncle, toute la famille royale était sur le pont. La princesse héritière Mary étaient accompagnée de ses quatre enfants, Christian, 11 ans, Isabella, 10 ans, et les jumeaux Josephine et Vincent, six ans. Le prince Nicolaï était entouré de son père Joachim, de sa mère Alexandra, comtesse de Frederiksborg, de son frère cadet Félix, mais naturellement de l'épouse du prince Joachim, la princesse Marie avec ses deux enfants nés du second mariage du prince Joachim, Henrik et Athena.A l'occasion de cet anniversaire, la Cour royale du Danemark a rendues publiques deux nouvelles photos-portraits du prince Nicolaï. Le prince consort Henrik, 80 ans, tout juste sorti de l'hôpital, était aux côtés de son épouse et de leurs petits-enfants en cette heureuse circonstance.
<  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19  >